Le mot du proviseur - Lycée Jean-Baptiste Corot de DOUAI

Aller au contenu

Menu principal :

Le mot du proviseur

Infos pratiques

Le mot du proviseur


Le lycée Jean-Baptiste Corot est riche de 400 ans d’histoire ! En 1619, le don d’un terrain par l’Abbaye Bénédictine de St-Vaast,  la construction d’une chapelle et l’autorisation d’enseigner marquent les vraies origines  du lycée: c’est le collège St Grégoire. Il s’installe et grandit dans les lieux mêmes où fonctionne encore aujourd’hui le lycée Corot.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, le Collège est à la fois un établissement religieux et d’enseignement.  En 1770 débute la construction du  bâtiment classique, cœur du lycée actuel, de l’internat en particulier et du Centre de Documentation et d’Information.

En 1818, c’est le retour de Bénédictins anglais avec la nouvelle communauté de St Edmond. En 1840 démarre la construction de la chapelle néo-gothique du lycée qui reste le seul témoignage des congrégations anglaises dans le nord de la France.

En 1901, la loi sur les congrégations impose aux Bénédictins anglais de regagner l’Angleterre.

En 1904, le cours Secondaire de Jeunes filles, créé en 1886, s’y installe pour devenir lycée de jeunes filles en 1928. A partir de 1957, la mixité s’installe progressivement.

En février 1976, le lycée de jeunes filles devient le lycée polyvalent mixte Jean-Baptiste Corot.

A cette rentrée 2019, le lycée Corot accueille  plus de 1000  élèves et étudiants, dont  59 % de filles et 173 étudiants  de BTS.

Le lycée Corot dispose d’une offre de formation riche et diversifiée qui permet d’envisager toutes les poursuites d’études possibles.

Les équipes  pédagogique, éducative, de direction du lycée Corot sont pleinement  engagées pour la réussite de tous les élèves.  Les très bons résultats au baccalauréat à la session 2019 en témoignent.  Sur l’ensemble de l’établissement, une politique de classes ou de groupes à effectifs réduits permet aux élèves et aux enseignants de travailler dans des conditions optimales.  La moyenne d’élèves par groupe de spécialité en première est de 21 élèves et les effectifs des classes vont de 19 à 33 élèves ; là où les effectifs sont plus importants, des heures de dédoublement ont été réalisées en anglais, en français, en sciences, etc…

Pour l’année 2019, à  la fin de la classe de seconde, les élèves choisissent librement les 3 enseignements de spécialité en fonction de leurs compétences, de leur appétence et de leur projet. Toutes les combinaisons de spécialités sont autorisées.


Par leurs compétences et par leur professionnalisme, les équipes pédagogiques disposent de tout le savoir et de toute la pédagogie pour accompagner les élèves vers la réussite, vers des études ambitieuses et vers l’excellence dans le cadre des enseignements, mais aussi dans le cadre du Programme d’Etudes Intégrées à Sciences Po, du partenariat avec lIMT de Douai (ex Ecole des Mines) ou encore  de la classe de défense et de sécurité globale.  

L’offre culturelle est extrêmement riche et diversifiée ; le programme excursus constitue une véritable opportunité pour les élèves de participer aux activités culturelles de l’établissement.  

Le lycée dispose d’un internat de 120 places pour accueillir les élèves et les étudiants venant de loin pour les formations rares, mais aussi pour les élèves et étudiants qui souhaitent bénéficier d’un cadre propice à l’étude et aux activités culturelles.

Les équipes pédagogiques et éducatives sont expertes dans l’accompagnement des élèves, dans leur projet d’orientation et à préparer les élèves à l’enseignement supérieur, à leur autonomie et à leur épanouissement.

Afin de compléter cette brève introduction, je vous invite à poursuivre la lecture de la présentation de l’offre de formation du lycée Jean-Baptiste Corot et je souhaite aux élèves, à leurs responsables légaux, aux enseignants et à toutes les équipes du lycée Corot une très bonne année scolaire 2019-2020, beaucoup de réussite et de plaisir à travailler ensemble.



                                                       
                                       Dominique RADZIEJA

 
Retourner au contenu | Retourner au menu